Trousse passepoilée

La trousse passepoilée

Ma-Petite-Fabrique a un faible pour la trousse passepoilée. Le passepoil : ce petit mot rigolo qui fait rire bien des personnes ! Mais qu’est-ce que du passepoil ? Le passepoil est à la couture ce que le maquillage est aux femmes : je souris en écrivant cette phrase mais c’est tellement cela !
Ce petit liseré qui dépasse des coutures pour orner les vêtements ou les accessoires rehausse l’objet, le rend spectaculaire. Il s’agit d’une étroite bande d’étoffe prise entre les deux partis d’une couture ou entre le dessus et la doublure. L’idée est souvent de faire contraster le passepoil au tissu afin de sublimer l’article.
C’est vraiment le chic absolu : le passepoil n’a aucune autre utilité que de faire beau ! Il en existe de toutes les couleurs, de toutes les épaisseurs et en toutes les matières !
Ma-Petite-Fabrique adore le passepoil car il est le chic absolu. Il fait d’une simple trousse un objet unique et joli.
Le passepoil est aussi utilisé sur les uniformes (pompiers, chasseurs alpins, gendarmerie, police nationale) afin de les identifier aisément.
La couture offre un panel d’accessoires qui permettent de décorer avec beaucoup de goût une simple pièce de tissu. Vous aurez déjà entendu les termes de dentelles, boutons, biais, ganse, passepoil, dentelle, ruban, perles, fils d’argent, fil d’or, glands et autres franges.
Celles et ceux qui sont intéressé(e)s peuvent se renseigner sur la « Passementerie » : ce terme général regroupe une quantité d’objets aussi nombreux que variés composés de laine, de soie, de coton, d’acier, parfois d’or…et dont les provenances sont diverses. La passementerie est un terme général qui s’applique pour l’ameublement mais aussi pour les vêtements pour dames et hommes, pour les uniformes militaires, pour les voitures…
Cet art remonte à la Haute Antiquité mais en France cet art atteint son apogée en terme de luxe sous Louis XIV au XVIIème siècle. Vous noterez à cette époque la finesse et la délicatesse des ornements dans les appartements, des baldaquins, tentures et autres ciels de lit !
La passementerie est un terme un peu général qui regroupe plusieurs spécialités très différentes (boutonniers, guimpiers, grenadières, dentellières, rubaniers etc…)
Aujourd’hui encore la passementerie est un art très pointu qui n’a finalement que peu varié dans ses techniques mais qui s’est adapté en terme de matières pour suivre les exigences de la haute couture et de la mode.
Vous trouverez beaucoup d’informations sur le site du MUSEE D’ART ET D’INDUSTRIE de SAINT ETIENNE et également sur le site de la MAISON DE LA PASSEMENTERIE .
Bonne visite !

Voici les 8 résultats